• Saint Serge de Radonège

    Saint Serge de Radonège

     

    Saint Serge de Radonège

    Saint Serge de Radonège

     

    Saint Serge de Radonège

    Saint Serge de Radonège

    Photo 1 : Icône de Saint Serge de Radonège, réalisé par l'atelier d'iconographie de Moscou,

    Photo 2 : Entrée du monastère Sergeï Posad,

    Photo 3 : Statue représentant l'apparition du moine à l'enfant Barthelemy sur le lieu de son apparition

    Photos 4 & 5 : Fresques représentant Saint Serge, à l'entrée du monastère Sergeï Posad

    Photos réalisées par Isabelle Mariault

    Serge de Radonège (Сергий Радонежский), né aux environs de 1313 et mort le 25 septembre 1392. Il est l’un des saints les plus populaires de la Russie, avec Séraphin de Sarov.

    Il fut un grand spirituel et réformateur monastique, thaumaturge et protecteur de la Russie médiévale.

    Alors que ses frères s’étaient mariés, Barthélémy resta célibataire, exprimant son désir de devenir moine. Après le décès de ses parents, son frère aîné, veuf, devint moine au monastère de Khotov. Barthélémy, qui souhaitait une profonde solitude, convainquit Étienne de rechercher un endroit qui conviendrait à la vie ascétique. Ils cheminèrent dans les forêts, puis trouvèrent un endroit approvisionné en eau et éloigné des chemins battus, à dix verstes de Radonège et de Kotov. Là, ils bâtirent une cabane, avec une chapelle qu’ils dédièrent, en se rappelant les paroles du starets, à la Sainte Trinité, ce qui était une innovationnote 2. C’est là qu’il reçut la tonsure monastique avec le nom de « Serge ». Il avait alors vingt-quatre ans (1337). Son frère Étienne quant à lui, partit peu de temps après au monastère de la Théophanie de Moscou.On ignore la date précise de sa naissance, à Rostov. Ses parents, Cyrille et Marie, issus de la noblesse, le prénommèrent Barthélemy, du nom de l’apôtre. Lorsqu'il eut sept ans, on envoya l'enfant étudier. Or contrairement à ses frères Etienne et Pierre qui apprenaient bien, Barthélémy éprouvait des difficultés. Un jour que son père l'avait envoyé au champ chercher des chevaux, il aperçut un moine âgé sous un chêne, qui priait. S'approchant et attendant la fin de la prière du starets, il lui demanda de prier pour qu’il arrive à étudier normalement, puis Barthélémy l'invita à la maison de ses parents. Le moine pria pour lui, puis l’assura qu’à compter de ce jour, il saurait étudier. Le soir même, il lut l’office des heures, il avait moins de dix ans. Le starets avant de se séparer d'eux, dit ces paroles énigmatiques : « Cet enfant va devenir la demeure de la Sainte Trinité, et amènera une multitude à la compréhension de Sa volonté ». Il fréquenta assidûment les offices de l’Église, et se mit à lire la Bible. À partir de l’âge de douze ans, il commença à suivre rigoureusement les jeûnes du mercredi et du vendredinote 1. À une date indéterminée, sa famille quitta Rostov pour s’installer à Radonège, au nord de Moscou.

    Serge demeura ermite dans cette solitude durant trois ans, avec pour seuls livres le psautier et les Évangiles, et pour seul voisinage les animaux sauvages de cette forêt, au nombre desquels les loups et ours n’étaient pas rares. Un de ces ours devint d’ailleurs un habitué de l’ermitage, Serge lui donnant un peu de son pain de temps à autre.

    Au bout de ces trois ans, d’autres personnes se mirent à le rejoindre. Les offices des heures étaient quotidiennement célébrés dans la chapelle, mais comme aucun des frères n’était prêtre, ils devaient en faire venir un pour la célébration de la Divine Liturgie.

    En 1354, Serge fut ordonné prêtre, et officiellement déclaré higoumène de la petite communauté. Quoique leur niveau de vie frôlât souvent la misère, Serge ne permettait pas que les moines fassent de collectes pour leurs besoins, les frères devant en tout se confier à Dieu.

    À la demande expresse du Patriarche Philotée de Constantinople, il organisa la petite communauté (qui jusqu’à ce jour était constitué de cellules indépendantes) en un véritable monastère, avec une règle adaptée de celles des Studites. La communauté, d’une douzaine de membres, augmenta rapidement. À la suite d'un début de révolte contre son autorité - qui était cependant modérée - , Serge laissa le monastère et s’installa à Kirjatch, malgré les tentatives du Métropolite Alexis de le ramener au monastère de la Trinité (source : Wikipédia)


  • Commentaires

    1
    ODON
    Mardi 18 Juin à 00:55

    TRES BIEN

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :